Le sable est déjà dans l'engrenage...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Chihiro, la Railgun des Shinigami [Finis]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chihiro Echo
Capitaine
Capitaine
avatar

Messages : 10
Points : 1588
Date d'inscription : 22/07/2013
Age : 22

Profil
Niveau hiérarchique: Capitaine de la 13°
Exp:
501/2000  (501/2000)
Nombre de barre exp remplie: 0

MessageSujet: Chihiro, la Railgun des Shinigami [Finis]   Lun 22 Juil - 13:23



Chihiro Echo









    Identité du Personnage


    Race Shinigami.
    Sexe Féminin.
    Age Deux-cent cinquante ans.
    Rang Capitaine de la Treizième Division. (Saleté de Karin, tu m'as corrompu !)


    Caractère



    Il est extrêmement compliqué de brosser un portrait psychologique de la jeune fille. Par-delà les trois grandes lignes de sa vie, trois personnalités bien distinctes se sont fait sentir. Il arrive même que certaines entrent en collision, créant ainsi une sorte de "bogue" chez Chihiro. Comme quand votre ordinateur bogue. Alors, la jeune fille reste figée, tentant d'analyser la situation dans laquelle elle se trouve. Cela lui avait d'ailleurs causé bien des soucis. Et pas qu'une fois. Avant de commencer les différences psychologiques qu'elle peut subir, parlons tout d'abord de ce qui est lattant.

    Tout d'abord, sa façon de s'exprimer. En effet, la jeune fille est extrêmement polie. Trop même selon certain. La première fois qu'elle rencontre quelqu'un elle lui fait révérence. S'inclinant, elle l'appelle "Sire"si c'est un garçon et "Princesse", si c'est une fille. Ensuite, elle dénomme simplement les personnes par "Monsieur" ou "Madame". Ensuite, elle parle toujours d'elle avec la troisième personne du singulier. Aller savoir pourquoi par contre. Même elle ne le sait pas. Enfin, elle possède une logique très spéciale. Quand il fait chaud, il faut s'habiller chaudement. Quand il fait froid, il faut s'habiller légèrement. Ne pas aller contre mère nature en somme. N'aimant pas être prise au dépourvu, aime anticiper les évènements. Bien sûr, elle ne peut pas tout prévoir, mais fait toujours en sorte d'avoir quelques plans de secours. Juste au cas ou.

    Parlons, si vous le voulez bien, de sa première personnalité. En mode "Réveil". Avec celle-ci, Chihiro est une personne assez affective. Elle aime quand les gens autour d'elle sont heureux. Naïve, elle croit alors que le monde entier est rempli de gentils personnes et que si on fait quelque chose de méchant, c'est qu'on a une bonne raison. Curieuse également, elle s'intéresse beaucoup au Monde des Humains et au Hueco Mundo. Notamment à leurs sucreries. Elle possède aussi alors une forte détermination et n'abandonnera pas facilement. Son rêve est de devenir la plus forte des Shinigami, la Kenpachi.

    Parlons maintenant de sa seconde personnalité. Le mode "Éveil." Lorsqu'elle est comme ça, fini la joyeuse petite fille pleine de vie. Place à la jeune fille fille brisée, craintive. En effet, cette part d'elle-même est celle qui est arrivée durant sa captivité. En effet, elle fait une sorte de "blocage" envers les autres. Ne voulant pas parler, elle se cache le plus souvent, avec sa peluche. Elle possède également la phobie de tous les objets coupant. Particulièrement les sabres.

    Enfin, passons à la dernière des trois. La plus terrifiante si je puis dire des trois Chihiro. Le mode "Sommeil". Comme l'indique ce mode, plus aucun sentiment ne la traverse. Ils sont tous "endormis". C'est sa loyauté envers le Seireiteï, qui est retranscrite ici. Aucune volonté, aucun sentiment, rien. Elle ne vit alors que pour un seul et unique but : servir le Seireiteï. Elle est également très au fait de la politique de l'archipel Shinigami. Enfin, elle tue ses opposants sans aucun remord. Et a contrario de la seconde, la troisième aime les armes tranchantes.  


    Physique



    Chihiro est une belle jeune fille de dix-sept ans. Cela ne veut pas dire qu'elle peut rivaliser avec une top-modèle. Non, elle est seulement jolie. Ni plus, ni moins. Commençons tout d'abord par observer son corps aussi nu que lors de sa naissance. Détaillons d'abord les cheveux de la princesse de la foudre. Ces derniers sont marron. La même couleur que celle de l'écorce d'un arbre qui résiste encore et toujours durant la période hivernale. Ces derniers sont magnifiquement lisses, tout cela naturellement. Et dire que certaines demoiselles passent des heures durant, dans leurs salle de bain afin d'obtenir un résultat approchant. Le plus ironique dans tout ça ? C'est qu'elle s'en fiche, clairement. Preuve en est qu'elle n'hésite pas une seule seconde pour les couper. En effet, la jeune fille trouve qu'une longue cascade de cheveu serait plus handicapant qu’autre chose. Ainsi, elle les gardent à une longueur raisonnable, au niveau de ses épaules. Enfin, une mèche de cheveux rebelle retombe sur son front délicat.

    Maintenant, passons aux iris de la jeune fille. Ses yeux sont d'un noir profond. Le même noir que celui des Kimono des Shinigami. Ils sont encadrés par deux yeux ronds, semblables aux billes des écoliers. Son regard peut-être tantôt dure, tantôt doux. Il lui arrive même d'être peureux et hésitant. Cela dépend de la situation, plus, ni moins. Attardons nous maintenant sur le visage de manière généraliste. Railgun possède des joues couleur vermeille. Rien de plus normal car elle rougit facilement. Sa bouche elle, possède une mine farouche. Ses oreilles sont des plus communes, tout comme son nez, bien qu'un peut plus petit que la moyenne.

    Détaillons maintenant le buste de la jeune Shinigami. Son cou ne vaut pas la peine que l'on s'y attarde plus que ça. Loin d'être grosse, possède un poids des plus idéale : quarante-sept kilogrammes. Sa poitrine n'est pas des plus développés, c'est le moins que l'on puisse dire. En effet, son bonnet est de taille B. C'en pourrait être presque désespérant si elle ne s'en fichait pas. Son ventre n'est pas gros non plus, vous l'aurez compris, Chihiro est une personne plutôt menue. Ses bras ne sont pas très développés. Quoi de plus normal pour une fille. Ses jambes elles, sont élancés. Ce qui justifie son mètre soixante-six. D'ailleurs, elles sont solides et lui permettent de courir assez vite.

    Désormais, habillons la jeune fille. Tout d'abord, elle utilise une barrette de couleur bleu afin de maintenant en place une certaine partie de ses cheveux. Ceci, afin que ces derniers ne lui cachent pas la vue. C'est essentiel d'avoir un bon champ de vision après tout. La jeune fille possède sur son tronc une chemise blanche. Une simple chemise sans aucun apparat. Elle n'aime pas ce genre de chose. Par dessus, elle porte un gilet de laine d'une couleur oscillant entre le beige et le marron. Ce dernier possède un écusson cousue dessus. C'est celui de son ancien lycée. En effet, la jeune fille l'avait gardé, après son intronisation en tant qu'âme. Question d'habitude, elle n'arrive pas à s'en débarrasser.

    Sous la ceinture, une jupe cache ses atouts féminins. Cette dernière, lui arrivant jusqu'au genoux est de couleur grise. Sobre et confortable, elle possède également deux poches, dans lesquelles la Déesse de la Mort met plusieurs objets. Inutile d'espérer un coup de vent malheureux pour admirer sa culotte. Elle n'en possède pas. En effet, aussi étrange que cela puisse paraître, c'est un caleçon blanc qu'elle met. Cela lui sied mieux dit elle et empêche les pervers de trop espérer. Enfin, elle dispose d'une paire de chaussette blanche, en laine et de chaussures de ville noires.

    Enfin, parlons de sa tenue lorsqu'elle est en fonction. Comme tout Shinigami, elle dispose d'un Zanpakuto, un sabre trancheur d'âme. Ce dernier est des plus communs, si ce n'est la lame qui est de couleur bleue électrique en accord avec son pouvoir. Sinon, son kimono est de couleur noire évidemment et elle possède des sandales beiges. Pour finir, elle porte le Haori de Capitaine par-dessus son kimono.


    Test Rp/ Histoire du Personnage



    Chapitre un : Nouveau monde. Débarquement au Rokungaï.

    Elle avait mal. Très mal, une grande douleur à la tête. Que se passait-il exactement ? Elle n'en savait rien. Tout autour d'elle, des hommes des femmes en panique. Ce bruit ? Qu’était-il exactement ? Ah oui, un bruit d’ambulance. Il devait y avoir beaucoup de blessés. Au moins une vingtaine. La jeune fille tenta de se relever, en vain. Sa tête lui faisait beaucoup trop mal pour ça. Elle sentit qu'on la soulevait délicatement. Où don l’emmènerait-on ? Dans un hôpital, sans nul doute. Après tout, elle avait reçu de plein fouet une balle de pistolet et avait abondamment saignée de la tête. Il fallait faire vite, très vite. Déjà dans le véhicule, elle ne pouvait malheureusement rien sentir. Tout était vide. Elle n'entendait pas les cris des médecins autour d'elle. Ni les pleures de sa petite amie. Absolument rien. Le vide complet. Elle comprit alors, en proie aux ténèbres, ce qui allait se passer. La mort. Elle allait mourir. Aussi bête et simple que ça. Son existence sur la planète Terre avait été bien courte quand on y pense. Seulement dix-sept années. Comme c'est court quand on y réfléchit. Elle mourut alors dans un dernier souffle, paisiblement, tranquillement.

    Se réveillant alors sur une surface dure, elle se demandait où elle était. Que s'était-il donc passer. Elle se leva, n'ayant plus mal à la tête. Puis, elle remarqua que le décors dans lequel elle avait été transportée ne ressemblait en rien à ce qu'elle connaissait. C'était étrange quand on y pense. Une silhouette s'approcha alors d'elle. Un homme, plus vieux qu''elle avec un kimono. Il avait à sa ceinture un sabre. Devant le regard de peur et d'incompréhension que Chihiro avait, il tenta de la rassurer. Mais il ne pouvait pas. Non, il fallait qu'elle sache la vérité. Il ne lui dit alors qu'une seule chose, des mots qui résonnent encore dans son crâne parfois.

    "Tu est morte."

    Chapitre deux : Nouvelle "vie".

    Cela faisait maintenant deux ans que la jeune Chihiro était morte. Tuée par balle lors d'un braquage. Aussi bête que ça. Tout ça pour une histoire de bijoux. Mais bon, elle ne pouvait rien y faire, elle fallait qu'elle s'accoutume à sa nouvelle vie. Simple figure de style, après tout, elle est morte. D'ailleurs, son cadavre doit pourrir quelque part, ce qui n'est pas très ragoutant effectivement. Mais bon, tout cela appartenait au passé. Elle avait fait une croix dessus et il fallait maintenant se concentrer sur le présent. Le Rokungai, dix-septième quartier exactement. Selon les dires des habitants, elle "tait plutôt bien tomber. En effet, elle avait entendu pas mal de rumeurs sanglantes sur les plus hauts quartiers. Notamment le dernier, le quartier Zaraki. On disait qu'un garçon, seul avec tenu tête à un Capitaine, l'élite des Shinigami. C'était effrayant.

    La jeune fille avait trouvé un travail, chez un commerçant du coin. Un vendeur de fruit et légumes. En cent ans elle avait bien changer. Pas physiquement, mais mentalement. Elle avait appris que beaucoup de choses dans sa vie s'était avérés fausses ou sabotées. C'en était navrant. Mais elle s'en fichait. Pour l'instant, l'important, c'était le travail. D'ailleurs elle se débrouillait plutôt bien. Son patron ne tarissait pas d'éloges sur elle. Et un quotidien simple et normal s'installa alors pour les dix années à venir.

    Chapitre trois : Dix ans plus tard.

    Dix ans qu'elle travaillait chez le marchand. Un homme qui, bien que crasseux était des plus sympathiques. Ce dernier lui donnait même une petite prime quand elle faisait beaucoup d’efforts. Ainsi, elle avait put s'acheter une belle maison. Sans être comparables aux prestigieux pavillon du premier quartier, la maisonnette était jolie. On y voyait des fleurs un peut partout, diffusant une odeur agréable. De plus, elle était constamment propre, jamais la moindre tache. Rien. En effet, la jeune fille passait facilement deux heures par jour au récurage de sa maison. Maniaque de la propreté dans le monde matérielle, il en était de même ici. Comme quoi, les vieilles habitudes sont tenaces.

    Elle avait, en douze distance eu moult amis. Principalement des jeunes qui vivaient à la même époque qu'elle dans le monde des humains. Ils s'amusaient donc parfois, à se réunir pour partager des anecdotes de la vie de tout les jours. Celle de l'ancien monde, car même s'ils disaient le contraire. Leurs anciennes vies leurs manquaient. Mais c'était comme ça. Il n'y avait rien à faire. Parfois, Chihiro ressentait une étrange sensation. Comme si quelque chose l'appelait.

    Chapitre quatre : La réalité du monde adulte.

    Chihiro venait de fêter ses cinquante ans spirituels. Une grande date, même dans le monde des morts. Ainsi, ses amis proches avaient organisés une petite fête pour elle. Et ils avaient mit les bouchés doubles. Il y avait beaucoup de décorations, principalement des fleurs. Elle affectionnait beaucoup les plantes. Trop même parfois. Pour rire, son patron avait voulu lui offrir une plante carnivore. Mais malheureusement, ou heureusement plutôt, il n'arriva pas à s'en procurer. Au moins, Chihiro resterait-elle entière. La fête se passa très bien. Alcool à foison, rire, chanson et danse. C'était une belle soirée. Cependant, son patron, du nom de Haku se fit quérir par quelqu'un. Soucieux, il partit de la fête en laissant son employée.

    Le lendemain, Chihiro fit une découverte atroce. Il avait été tué. Son patron avait été tué par une bande de malfrat. Selon les dires, il avait accumulé beaucoup de dettes et comme il n'avait pas payé en temps et en heure... Il avait été tué. Ce meurtre causa un grand choc psychologique envers la jeune fille. Cette dernière développa ainsi sa première double personnalité. La craintive. Parfois, on pouvait l'entendre, pleurant dans son lit.

    Chapitre cinq : Décision.

    Elle avait peur. Très peur. Plutôt que de peur, il fallait plutôt parler de trac. Un bon gros trac. Mais pourquoi ? Tout simplement car aujourd'hui était un grand jour pour elle. Avec ses cent dix ans, elle avait prit une décisions. Et pas des moindres. Elle comptait rejoindre le monde des Shinigami. Les Dieux de la Mort, les protecteurs de la nuit. La mort d'Haku lui avait ouvert les yeux. Même ici, à la Soul Society, les injustices étaient grande. Toujours et encore. La nature humaine ne change donc pas. Toujours des êtres cupides et pervers, profitant du moindre instant de faiblesse de quelqu'un pour le saigner à blanc.

    Il fallait y remédier. C'est pour cela qu'elle avait décider de devenir une Shinigami. Étrangement, et malgré le danger que ça représentait, ses amis l’encourageait dans cette voie. Ils la soutenait, clairement. C'était bon à savoir. Elle passa alors la palier de l'immense porte pour commencer sa formation.

    Chapitre six : L'entraînement.

    On pouvait sentir l'odeur de la sueur s'évaporant des corps, tandis que l'instructeur beuglait des consignes. C'était l'entraînement. Pratique du Zanjutsu, les techniques au sabre. Un art noble, le fondement de la puissance d'un Shinigami. Il fallait donc faire très attention et être très méthodique dans ce cours. Encore plus que dans les théoriques. Chihiro, sans être excellente se situait dans la bonne moyenne de sa classe dans le maniement de l'épée. Cependant, quand il était question des techniques de Kidô, elle était le meilleure de sa promotion. Le professeurs, satisfait de son travail lui enseigna alors des techniques de plus haut niveau.

    Il s'avérait que c'était beaucoup plus compliqué qu'auparavant. Et chaque jours, après ces cours particulier, elle rentrait chez elle. Éreinté, sans la moindre parcelle de Reiatsu restante. Mais elle sacrifiait son énergie de bon cœur. C'était pour le bien de la Soul Society et des Shinigami. C'est à ce moment-là que sa troisième personnalité fit irruption.

    Chapitre sept : Le grand jour.

    Enfin. Après plusieurs années de dur labeur, c'était enfin le grand jour. Enfin la formation touchait à sa fin. C'était finis. Finis les blagues idiotes entre camarades. Finis les amours d'étudiants. Il en était de même pour les fêtes tardives après avoir réussit un âpre examen. Tout était finis. Ils étaient enfin diplômés. Seulement trois sur vingt-sept avaient été recalés. Une bonne classe selon les professeurs apparemment. Le lendemain, ils partiraient chacun dans la division qui serait la leur. Un e nouvelle vie, un nouveau foyer. C'est ce qui allait les attendre désormais. Mais tout cela attendre demain. Car ce soir... c’était la fête !

    Une grande fête eu lieu, dont toute les dépenses étaient payées par leurs Senseïs. Une sorte de cadeau de départ. La fête avait vraiment été très animé. Leur professeur de Zanjutsu, au point culminant de la soirée les défia un à un en rigolant dans des combats avec des Bokuto. Des sabres en bois. Évidemment, personne ne gagna mais qu'importe ! C'était une belle soirée et ils s'endormirent tous.

    Chapitre huit : Première grosse mission.

    Cela faisait un ans que la demoiselle avait intégré la treizième division. Elle s'entendait bien avec tout le monde et était apprécié pour la bonne ambiance qu'elle mettait. Mais elle n’était pas spécialement heureuse. En effet, elle n'avait toujours pas faite de mission importante et cela la désolait. Elle était coltinée ainsi aux simples patrouilles. C'était d'un ennui. Un ennui profond. Mais bon. Il fallait bien en passer par-là se dit-elle. C'était nécessaire après tout. Il fallait positiver. Une bonne mission finirait bien par arriver. Et à ce moment-là, elle ferait ses preuves. Sa patience fut récompensée finalement. Une mission d’extermination de Hollow. Sa première mission importante était donc de débusquer et tuer son premier Hollow. Un sourire carnassier lui déforma alors le visage. Elle avait hâte.

    N'ayant jamais vue de Hollow autrement que dans les livres, les recherches ne furent pas simples. Au bout de quelques heures cependant, elle vit sa proie. Un Hollow donc. Un être difforme, avec deux bras et deux jambes imposantes. Un trou dans sa poitrine. Un masque blanc répugnant et de la bave sortant de sa bouche. Répugnant, se dit la jeune Shinigami. Et ainsi le combat commença. Une danse magnifique. Utilisant son agilité et sa rapidité, elle ne se faisait pas toucher par les mouvements lents et maladroits du Hollow. Et après vingt minutes d'une bataille. Vingt minutes qui parurent une éternité, Chihiro triomphât. Après le coup final, elle tomba à terre, et resta la étendue un moment. Elle était épuisée mais satisfaite.

    Chapter nine : Jiba Taihou.

    Cela faisait désormais plusieurs années qu'elle était dans la division. Elle avait atteint l'âge de deux cent ans. Encore une date importante, mais pas de célébration cette fois ci. Non, il n'y avait pas le temps. L'heure était grave. Un important groupe de Hollow semait la terreur dans le quartier quatre-vingt. La treizième division fut chargé de son extermination. Il fallait faire vite, car le nombre de victime ne faisait qu'augmenter. Et ce n'était pas bon signe. Loin de là même. Il était étrange que le nombre de mort augmente si rapidement. Comme s'il y avait quelqu'un en plus des Hollows. Mais pas le temps de réfléchir, il fallait se battre.

    Et c'est ce que les Shinigami firent Ils se battirent avec bravoure, repoussant les Hollows. Le combat était rude, mais petit à petit, les Shinigami repoussaient l'envahisseur. Ils étaient certains de leurs victoires jusqu'à ce moment-là. Le ciel se déchira. Une main énorme et blanc fit son apparition. Un œil vide, un masque blanc énorme. Oui. Un Menos Grande. Les plus forts des Hollows. Une classe supérieur, dont le seul but était de détruire, sans conscience du monde qui les entouraient. La plupart des Shinigami, n'en ayant jamais vues, furent atteint de stupeurs. Ils étaient terroriser. Il en était de même pour Chihiro.

    Cependant, pendant un instant, elle cessa d'exister dans la Soul Society. Mais qu'elle instant. Elle fut transporter, das un endroit étrange. Remplit d'immeubles vides. Qu'est ce que c'était ? Elle vit alors une chose étrange. Une sorte de sphère d'énergie pure. Elle comprit alors ce qu'il se passait. Elle se sentait apaiser. Réellement. Revenant dans le monde immatérielle. Elle prit une longue inspiration. Puis, alors que le monstre préparait un Cero, son Zanpakuto disparu. Elle ne dit qu'une seule chose :

    "Jiba....Taihou"

    Le nom de son Zanpakuto, Jiba Taihou. Elle sentit alors une prodigieuse énergie l'envahir. C'était enivrant. Alors que le monstre largua son attaque, elle ne fit qu'une chose. Propulser une pièce de monnaie. Elle avait utilisé son Shikai. L’électricité. Avec ça, elle put envoyer la pièce de monnaie avec une puissance de pénétration et une vitesse aberrante. Mais ce n'était pas assez. Cela avait seulement perturber le Menos quelques instants. Et ces instants scellèrent son destin. Le Capitaine en profita pour lui porter le coup fatal. Durant cette mission, tout le monde reconnu son mérite et elle fut ainsi promue en tant que Siège.

    Chapitre dix : Les responsabilités du gradé.

    Les péripéties dans le quartier Zaraki avaient vite fait de se répandre dans le Seireiteï. En effet, ce n'est pas tout les jours qu'une simple Shinigami, fraichement arriver avait accomplis un tel exploit. Même parmi les gradés, seuls quelques uns auraient put ainsi contrer le Cero d'un Menos Grande. Cependant, elle n'en tirait aucune fierté. Elle avait, pour elle, seulement accomplis la tâche qui lui incombait protéger ses camarades. Rien de plus, rien de moins.C'est d'ailleurs pour ça qu'elle était tant apprécier en tant que sixième siège. Elle avait le sens de l'humilité.

    Mais qui dit grade dit forcément responsabilité. Et ce n’était pas très palpitant toute la paperasse dont elle devait s'occuper. En effet, le Capitaine Ukitake devenant de plus en plus malade laissait encore plus de tâches qu'auparavant à ses subordonnés. Résultat des courses, elle n'avait pas un seul instant à elle pour se reposer. Mais ça lui plaisait bien.

    Chapitre onze : Le grand affrontement.

    Cela faisait quinze longues années. Quinze ans qu'elle avait acquis son surnom : Railgun. Ironiquement, c'était le même nom que son  Zanpakuto quoi qu'en anglais. Depuis le combat contre le Menos, elle avait beaucoup progresser. Désormais, elle était troisième siège. D'une force égale, voir même supérieur à la vice capitaine Rukia Kuchiki. Les deux jeunes femmes s'entendaient plutôt bien. Mais ce n'est pas ce qui nous intéresse. Chihiro était actuellement face contre terre, épuisée. Elle n'en pouvait plus. Cela faisait déjà dix ans. Dix ans qu'elle tentait d'apprendre la technique ultime des Shinigami, le Bankai.

    Elle n'en était qu'à un petit pas. Il ne lui restait plus qu'une chose à faire. Combattre son homologue, combattre Jiba Taihou. La forme sphérique, n'ayant pas de corps proprement dit avait simplement prit l'apparence de son hôte. Dès le début, la différence de force avait ressurgit. Elle pouvait seulement résister. C'était dur, tellement dur. Mais elle ne pouvait abandonner. Son Reiatsu, au plus bas, ne lui permettrait plus qu'une attaque. Il ne lui restait plus que ça. Faisant voltiger une pièce en l'air, elle tira alors avec sa technique spéciale : le Railgun. Elle y avait mit tout ce qu'il lui restait. Toute sa puissance, sa détermination, ses rêves mêmes.

    Mais elle perdit. Elle n'avait put vaincre Jiba Taihou. Mais elle avait réussit le test. Il n'était pas question de victoire ou de défaite. Il fallait juste que ce dernier juge si elle était apte à obtenir ce pouvoir. Et ce fut le cas. Ainsi, elle avait enfin, après dix ans d’efforts acharné, mêlant sang et larme, apprit le Bankai.

    Chapitre douze : Extermination.

    Le Capitaine Ukitake se faisait de plus en plus malade. Un point tel qu'il songeait à prendre sa retraite. Mais nommer qui ? Il y avait deux candidats aux poste, Rukia Kuchiki et Chihiro Echo. les deux présentaient les qualités nécessaires et il n'arrivait pas à se décider. Il lui restait tout de même un peut de temps avant de décider. Et puis, les deux étaient en missions. Nous allons nous pencher sur celle de Chihiro. Elle devait aller au Hueco Mundo avec une escouade entière de Shinigami sous ses ordres. Un seul mort d'ordre : extermination.

    Il fallait tuer tout les Hollows qu'ils voyaient. La mission durerait toute la journée. En fait, ce n'était qu'un prétexte dont l'homme aux cheveux de neige s'était servit. Il avait, depuis peut ressentit une différence dans le Reiatsu de la troisième siège. Comme si.... comme si elle avait maitrisée le Bankai. Ainsi, en dissimulant sa puissance spirituelle, il les suivit discrètement pour vérifier.

    Il avait commis une erreur. Les Hollows étaient trop nombreux et trop forts. Ils avaient encercler les Shinigami, la troisième siège avait un bras cassé. La situation était grave, alors qu’il allait intervenir, une chose se produisit. Chihiro utilisa son Bankai pour sauver ses camarades. En moins de trois minutes, elle avait anéanti la demi-douzaine de Hollow qui étaient restés. Tous furent ébahis. Encore plus Ukitake. Il avait fait son choix.

    Chapitre treize : Capitaine de la Treizième Division....

    Un mois s'était écoulé depuis les évènements du Hueco Mundo. Un mois que le Seireteï comptait maintenant une nouvelle utilisatrice du Bankaï. L'évènement avait causer une forte secousse dans les divisions armés. Et plus particulièrement la treizième, ou Chihiro était considérés comme une héroïne. La jeune fille, aujourd'hui, avait été convoqué par son Capitaine. Se demandant ce qu'il voulait, elle pénétra dans la chambre austère de l’homme, coucher sur son lit. Ce dernier, se relevant la regarda intensément. Pendant un moment. Il avait choisit. Se doutant de ce qu'il allait arriver, la jeune femme ascquisa simplement. Elle savait ce que ce geste allait provoquer. Alors sans bruit, ce dernier lui montra un vêtement.

    C'était le haori. La preuve de son statut de chef de la division. La preuve de son statut de Capitaine. Alors, lentement elle se leva et s'approcha. Elle passa la veste sur son uniforme. Elle avait de l'allure comme ça, c'était clair. Ukitake, savait ainsi que la division serait entre de bonne mains et put partir à la retraite. Heureux.

    Désormais, la Railgun du Seireiteï était la Capitaine de la Treizième Division.




    Fiche Technique


    Nom de votre arme/technique :
    Description des techniques : Shikai/Bankai (Shinigami)



    Présentez-vous

    VOTRE PRENOM/SURNOM : Valentin.
    VOTRE AGE : 18 ans.
    EXPERIENCE DANS LE RP : 1 ans.
    MOTIVATION POUR LE CHOIX DU PERSONNAGE : Un personnage que je trimballe depuis un moment sur quelques Forum. C'est pour ça que je le reprend tout en l'adaptant à l'univers. C'est le personnage que j'apprécie le plus parmi ceux que je créer.
    DES REMARQUES A FAIRE ? Aucune en particulier.
    COMMENT AVEZ VOUS CONNU LE FORUM ? Top Site.





Dernière édition par Chihiro Echo le Lun 22 Juil - 18:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rukia Kuchiki
Fondatrice
Fondatrice
avatar

Messages : 660
Points : 2210
Date d'inscription : 18/06/2013
Age : 21
Localisation : Bourges

Profil
Niveau hiérarchique: Lieutenant
Exp:
401/2000  (401/2000)
Nombre de barre exp remplie: 0

MessageSujet: Re: Chihiro, la Railgun des Shinigami [Finis]   Lun 22 Juil - 17:26

Du coup, je valide le niveau de capitaine.

J'attend que tu finisses ton histoire pour te passer dans les validés. Bienvenue Chihiro ! :3

_________________
Through time only moves one way.
We can still relive those day in our minds.


♫ mise à jour le 23/07/13 (musique du moment ♥️ ) J'sais ça ne vas pas avec mon style :3
↓↓↓↓
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bleach-last-war.forumactif.org
Rindo Hyuûga
Expulsa
Expulsa
avatar

Messages : 195
Points : 1758
Date d'inscription : 07/07/2013
Age : 23
Localisation : Ici et là-bas... Le staff est omniscient

Profil
Niveau hiérarchique: 3ème siège de la 3ème Division
Exp:
450/2000  (450/2000)
Nombre de barre exp remplie: 0

MessageSujet: Re: Chihiro, la Railgun des Shinigami [Finis]   Lun 22 Juil - 17:39

J'émets une réserve. Il s'agit tout de même de surpasser Ukitake. J'aimerais vraiment, si possible que tu raconte cette affrontement, ou ta nomination par les autres Capitaines. Désolé de me montrer chiant.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rukia Kuchiki
Fondatrice
Fondatrice
avatar

Messages : 660
Points : 2210
Date d'inscription : 18/06/2013
Age : 21
Localisation : Bourges

Profil
Niveau hiérarchique: Lieutenant
Exp:
401/2000  (401/2000)
Nombre de barre exp remplie: 0

MessageSujet: Re: Chihiro, la Railgun des Shinigami [Finis]   Lun 22 Juil - 17:53

C'est justement ce qu'il comptait faire c'est pour ça le "J'attend que tu finisses ton histoire" ^^

_________________
Through time only moves one way.
We can still relive those day in our minds.


♫ mise à jour le 23/07/13 (musique du moment ♥️ ) J'sais ça ne vas pas avec mon style :3
↓↓↓↓
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bleach-last-war.forumactif.org
Chihiro Echo
Capitaine
Capitaine
avatar

Messages : 10
Points : 1588
Date d'inscription : 22/07/2013
Age : 22

Profil
Niveau hiérarchique: Capitaine de la 13°
Exp:
501/2000  (501/2000)
Nombre de barre exp remplie: 0

MessageSujet: Re: Chihiro, la Railgun des Shinigami [Finis]   Lun 22 Juil - 18:25

Finit !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rindo Hyuûga
Expulsa
Expulsa
avatar

Messages : 195
Points : 1758
Date d'inscription : 07/07/2013
Age : 23
Localisation : Ici et là-bas... Le staff est omniscient

Profil
Niveau hiérarchique: 3ème siège de la 3ème Division
Exp:
450/2000  (450/2000)
Nombre de barre exp remplie: 0

MessageSujet: Re: Chihiro, la Railgun des Shinigami [Finis]   Lun 22 Juil - 19:26

Perso mon aval est donné.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Karin Kurosaki
Humain
Humain
avatar

Messages : 419
Points : 1853
Date d'inscription : 06/07/2013
Localisation : Karakura city !

Profil
Niveau hiérarchique: Fullbringer
Exp:
170/2000  (170/2000)
Nombre de barre exp remplie: 0

MessageSujet: Re: Chihiro, la Railgun des Shinigami [Finis]   Lun 22 Juil - 21:03

Je valide, reste pu que Rukia pour qu'elle donne son avale et te donne la place de Ukitake et qu'elle décide que faire de lui :3

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rukia Kuchiki
Fondatrice
Fondatrice
avatar

Messages : 660
Points : 2210
Date d'inscription : 18/06/2013
Age : 21
Localisation : Bourges

Profil
Niveau hiérarchique: Lieutenant
Exp:
401/2000  (401/2000)
Nombre de barre exp remplie: 0

MessageSujet: Re: Chihiro, la Railgun des Shinigami [Finis]   Mar 23 Juil - 11:10

Je valide également et en ce qui concerne Ukitake, c'est dit dans son histoire, il part en retraite. Après, si un epersonne veut absolument le jouer, on verra sa le moment venu.

Donc, je te souhaite officiellement la bienvenue parmi nous, j'espère que tu t'amuseras avec nous et si tu as quoi que ce soit, n'hésite pas à nous joindre Karin et moi par MP. (:

Amuse toi bien !

_________________
Through time only moves one way.
We can still relive those day in our minds.


♫ mise à jour le 23/07/13 (musique du moment ♥️ ) J'sais ça ne vas pas avec mon style :3
↓↓↓↓
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bleach-last-war.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chihiro, la Railgun des Shinigami [Finis]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chihiro, la Railgun des Shinigami [Finis]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ++Entretient avec Shinigami-SAMA!
» Suggestion personnages prédéfinis
» Misaka Mikoto, Le RailGun
» [Partenaire officiel] [Forum RPG] Bleach - Shinigami Age
» ◁ nuit tu me fais peur, nuit tu n'en finis pas.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach Last War :: Premiers pas :: Les présentations :: Présentations validés-
Sauter vers: